L'ESPIEGLE

Cette vieille ourse était pour moi une des actrices principales de mon séjour au milieu des grizzlis.

J'étais sur un territoire qu'elle connaissait bien et affectionnait ce qui m'a permis de la voir presque chaque jour.
Elle se reconnaissait facilement avec sa lente démarche et ses mamelles particulièrement développées et pendantes qui laissaient à penser qu'elle avait du avoir de nombreuses portées.
Ses oursons passaient là le dernier été en sa compagnie. Le jeune mâle, très déluré était presque fin prêt à affronter les rudeurs de la vie d'un ours après le sevrage.
Sa soeur, plus timide, se débrouillait néanmoins assez bien pour se nourrir, chose assez facile à cette période de l'année. Les saumons étant fortement présents, il leur fallait prendre un maximum de poids pour pouvoir aborder le dur et long hiver alaskan.

Le jeune mâle, une fois repu passait son temps à embêter sa mère ou sa soeur.Cette forme de jeu est aussi une étape de l'apprentissage de sa future vie et une manière de tester sa force et sa rapidité.